Contingences

Couverture d’ouvrage : Contingences

Deux couples.
Des difficultés.
En apparence, tout va bien. Les partenaires sont appréciés et respectés. Dans l’intimité, les problèmes se révèlent. L’amour et la sexualité ne sont pas en harmonie.
Une rencontre.
Un chamboulement inattendu.
Une interférence.
Les vies changent. Certaines, pour le meilleur. D’autres, pour le pire.
Seulement, rien ne demeure éternel...

Genres :
Étiquettes :
Extrait :

Chapitre 1 — François

La tristesse et la monotonie ont envahi le quotidien que je partage avec Cécile. Nos ébats amoureux ne sont plus que de simples distractions, lors de moments d’accalmie qui succèdent à de trop nombreuses disputes. Notre couple est en crise, une crise que je sens profonde. La séparation me paraît imminente, inévitable.

Il y a deux ans, chez un ami commun, j’ai rencontré Cécile, une femme un peu trop maigre pour que je la trouve belle. Néanmoins, une aura animale émanait d’elle, impossible à ignorer. J’ai vite saisi qu’elle était une prédatrice insatiable.

LIRE LA SUITE

Au lit, elle se révélait une amante hors pair, inventive et déchaînée. Je pouvais la remuer dans tous les sens, à l’endroit, à l’envers, en haut, en bas, au-dessus, en dessous, en perpendiculaire, en parallèle, en ovale ou isocèle… De la folie !

Grâce à elle, ma vie sexuelle renaissait, loin des années de désert affectif qui avaient précédé cette relation.

Il y a quelques semaines, Cécile a exprimé un besoin de devenir mère et de concevoir l’enfant avec moi ! Quelle idée saugrenue ! Tous les deux artistes sans le sou qui perçoivent les allocations, je ne comprends pas comment elle a pu imaginer que nous pourrions nous en sortir. Les femmes, le sexe, l’amour et le désir de maternité sont une combinaison désastreuse.

Avant cette lubie maternelle, j’appréciais la compagnie de Cécile. Je ne saurais dire si l’amour que je lui portais était véritable, mais j’admirais son travail ainsi que son dévouement envers celui-ci. Elle est une écrivaine talentueuse, bien que méconnue. Je suis sans doute son plus grand fan, ainsi que son premier lecteur à chaque nouveau roman qu’elle termine. Je dévore ses ouvrages en un jour ou deux, en fonction de mes disponibilités.

Même en tant que chômeur qui dépend en grande partie de l’État pour sa subsistance, je suis parfois très occupé. Depuis que j’ai rencontré Cécile, je me suis découvert une passion pour la photographie. Photographe de rue, de mode, de books, de fashionistas, de tout et de rien ; je ne suis qu’un parmi tant d’autres.

Selon Cécile, je photographie des « putes ». C’est ainsi qu’elle désigne mes modèles. Je ne photographie que des femmes, belles et séduisantes. Les mannequins masculins, je les laisse à ceux qui adorent les shooter…

Ma vie avec Cécile se résume donc à des disputes, du cul, des engueulades, de la baise. Cela se répète, s’alterne, s’inverse ; je dois gérer les situations au mieux.

Elle prétend m’aimer, pourtant ce n’est plus de l’amour. Quoi qu’il en soit, amour ou pas, notre couple est mort. De plus, je la trompe à certaines occasions et je savoure ces trahisons.

Ce roman est en phase de réécriture intégrale et n'a donc jamais été publié à ce jour.

REGROUPER